Historique

À l'automne 1997 et à l'hiver 1998, le secteur transport scolaire de la FEESP-CSN a été le leader lors de la mobilisation nationale concernant le financement du transport scolaire au Québec. La détermination et la mobilisation de nos membres ont forcé le gouvernement à procéder à des coupures de financement moindres qu'initialement prévues. Nous avons travaillé à créer un caractère spécifique à notre métier.

Nous avons participé à des comités mis sur pied par le ministère des Transports et le ministère de l'Éducation. Ces comités ont permis aux chauffeurs et chauffeures de porter leurs revendications (caractère professionnel du travail, sauvegarde et consolidation des emplois et amélioration des conditions de travail).

À l’automne 2002, il y a eu le lancement de la campagne nationale dans le transport scolaire à Trois-Rivières, qui a été une réussite sans pareil.

En janvier et février 2003, nous avons effectué une tournée de tous les députés de nos régions afin de mobiliser nos membres, faire comprendre au gouvernement nos besoins criants dans le financement du transport scolaire et arriver à une vraie reconnaissance de notre métier par le gouvernement sans oublier le besoin d'une politique de discipline et de sécurité dans le transport scolaire.

Nous continuons à tracer la voie qui mène à la reconnaissance pleine et entière de notre métier de conducteurs et conductrices d’autobus scolaire.

Nos gains

  • L’instauration du principe d’enveloppes budgétaires fermées, dédiées exclusivement au transport écolier, pour éviter que les commissions scolaires ne détournent ces fonds à d’autres fins.
  • Le report des contrats de gré à gré entre les transporteurs et les commissions scolaires pour empêcher la diminution des conditions de travail qui peuvent résulter d’un processus d’appel d’offres publiques.